mardi 6 octobre 2015

Esplanade des galantes Indes de la gravide

426_ All the Hats are Brown and the Sky Is Grey, 
Sankt-Leningrad Dreaming

À D.B.
La première fois que les Invalides virent Marguerite
Ils la trouvèrent trop sagement unready maid
Leurs marches ne se sentaient pas de faire du baby-sitting tout de suite
Et préférèrent la renvoyer sur l'Eros d'un Préfet qui proposait son aide.
Un grand transparent aragonite lui était né
Dont la macle paraissait tranchante à double cristaux
Le fruit des entrailles (infant-oiseau toucan frappant à l'aorte) de la superbe Toucas Aphrodite
Régressait déjà vers Douarnenez
Ou quelque autre coin de la Bretagne louée pour ses caches et ses points distaux
Or maybe in Toulon, far away out of wedlock, near the Bay of Angels but from a stranger bed
Mes bouts de débuts debout
Dans les boues de diamant de la vie des endroits
Et des envers vers l'Anvers de tous les Sancerrois
Du monde où l'on se désarrime des trésors de désarrois
Que placèrent les hommes, jetons de cire,
Sur les parchemins transcripteurs de tabous,
Théodine et Constance, comtesse de Tinseau,
Les paraphèrent, qui jette sort signe,
Depuis les meubles sommets, avalanches de ma mort et de ma naissance, qu'ils dorèrent dignes,
Toute affaire glissante j'étais comme dans Potemkine le landau
Je planais encore tout mouillé fauconneau dans la mire
De sa première esplanade
Fils du ciel de l'automne, la branche Massillon est son Kashmir
À lui, oh let the sun beat down upon his face, dans le désert de l'histoire de fesse de cette arlequinade
Dieu c'est le soleil, le vieux Toucas est fait du même bois sureau
Que le grand-père paysan des paris de Nerval
Voyageur de la pluie qu'on rencontre au passage de l'impériale
Et du vol de l'aigle de Saint-Jean sur les vaisseaux à mille tonneaux
Des secrets de la Couronne d'Aragòn qu'un Fantomas inquisitorial
Détroussa
Sans pousser plus de soupirs
Que cela
Quai de Javel, bleach ou loup blanc, qu'importe l'invisible port ammoniac des peaux
Pourvu qu'on ait l'adresse de la famille Andrieux
Se faire encarter pâle Andromaque dans les tanins du futur aux rouges dépôts
Ne sera pas jouer les mâles dominants dans l'écume de ses navicelles, babines retroussées et sourires luxurieux
Trois ans après 1713 disparaissait
La Couronne, il fallait bien sauver le soldat des Porcellets
Vint le temps du Poète du Gévaudan
Lâché dans la douleur Capitale pour libérer les amours fous proies moniales prisonnières des gueules de canidés sur-marivaudant.
André prit le maquis aux latitudes de neige des lapopies
Et vit la Julitte du beau silence des quartiers laids sauvegarder son Cyrice de fils
Qui avait fui Paris, bien-pensant soit qui mal honnit, et ses rues dépavées par les marquis du fade, épais dévoreurs des mioches de la Nouvelle Antioche, et les seigneurs des petits supplices, dans les arpèges de la grande cité fardée comme un piège à loup noir de Lycaonie


Rouge ou le Souvenir
Vista de la Corona de Aragòn