dimanche 4 octobre 2015

"Ma Photographie La Plus Aponévrotique"

425_ Garantie sans aucun poil pubien apparent


De Lessines à Duluth, en passant par Lachine,
de Montjustin à Schaerbeek,
et le canton du loup,
dont les traces dans la neige même sont assassines,
à la poursuite du sieur du Luth ami des Sioux,
avec Pierre-Esprit Radisson, Médard des Groseilliers, et d'autres gros-becs,
aller chercher l'air nouveau, marcher longues verstes puis archines,
rejoindre l'hortus des Horta, Never Ending Tour de roues,
rebâtir Maison Autrique chez une autre Bruxelles,
comment ne pas être ours Ouzbek,
dans la banale ourserie de cet aujourd'hui bel ?
Pit-stop dans l'église Saint-Eutrope
rapièce les peaux du corps de doctrine,
arriver sur la colline du temple Daitoku-ji à Kyoto,
se voir tendre une feuille de papier-photo,
blanc d'une ligne noire hypermétrope,
par la station du vent debout
derrière les érables qui enfin rougissent en cercle devant les cromlechs,
vieille technique brahmine.
:

"Surpris à chaque fois de voir ma 'photo' la plus aponévrotique semée puis resemée à tout bout de contre-champ illustratif de la glèbe d'un texte ou d'une thèse. Remué d'être systématiquement de la baise et de la revoyure dans les échanges inter-névrotiques des premiers ubernautes venus, fussent-ils des moins célèbres. Genug, genug, Ich habe genug. Homme déjà comblé dans mon Schlummer argentique, n'ajoutez pas s'il vous plaît des petites pierres à mon demi sommeil délicatement étalé dans les allées et les linéaments d'une mémoire poudrée comme le visage d'un vieil aristocrate dont les rides sablées à la farine de poisson tiennent encore à peu près d'équerre le fragile assemblage de leur squelette archivistique. Cette photographie était au commencement parfaite facétie, à l'origine le cliché d'un hydrocèle glissant tête première de sa tunique vaginale, fait en loucedé dans une piscine et saisi aux rayons X à l'insu du triton qui se débarrassait de sa grosseur inguinale, ou la capture d'une monstrueuse éruption volcanique sur l'exoplanète Carteria-Lehika 14 HBv, abandonnée par le laborantin peu rigoureux, je ne m'en souviens plus vraiment. Je pris sur moi de renverser sur elle-même l'épreuve qui s'était retrouvée, par un chemin de traverse et de hasard impossible à développer ici, en mon indigne possession. Je voulais exprimer par la nouvelle présentation toutes les aponévroses d'intersection qui fouillent les entrailles des photographes qui travaillent l'inouï de l'instantané dans les sels des noirs et des blancs purs, au couteau, au doigt ou à balle perdue depuis le canon de l'iris, souligner les entrelacements vertigineux du septum et du fascia aux bords des membranes du cadre, leurs bâillements et bavures. Noter tous les accidents, les écrabouillements invisibles de mes Facel Vega spirituelles ou de mes Triumph intimes (oui; les photographes de l'inouï roulent aussi en automobile ou en motocyclette) (et que Willy Ronis rogna toujours car il ne se déplaçait qu'en cerf-volant) lorsque j'appuyais sur le bouton comme sur un champignon, je voulais montrer tous ces microscopiques feuillets qui s'enroulent dans l'imagination instantanée des Inouïstes professionnels, de la plus infime lamelle Y du cerveau jusqu'à la ligne blanche abdominale des plus minces tissus conjonctifs. Du sexe il n'était point question, j'avait trop bien bouclé les jointures du boîtier de mes libidos, relativement calmes et modestes, obturé d'un drap les suintantes fentes de la vile Pornofest. "No Sex Direction Aum, mes bons messieurs. Je le répète, contre toute autre interprétation, de nullité je crois pouvoir dire que je proteste."
_ Henri Cartier-Bresson, moine bouddhiste réincarné, prêtre officiant du temple Daitoku-ji à Kyoto.