lundi 26 septembre 2016

Touques' End (A Voyage Into The Underword)







Voyelles de Mor dérivent au bout de l'A noir
Shudderingly consonnant with its well
Comme l'acide tantaleux et natatoire
Coated on the tongues that ring a swell
Stalled last Anteater of the lesser Tsar
L'eau porte radon dans les glaces irréelles
Iskender's red eyes stream the country far
Se diluent au contact de la mer à Noyelles
Austraux U-Boats en rafales, vent de Tauride,
Sea leopards seeping krill blown in its reed,
Seemingly spiring letters voracious
Os blets, squelettes oubliés des ides aux fanges
Reversibility, voice on the range
Omn'ivoires sources oblatives du loess


Read, You'd Prefer Not To. 

Il ne fallut que quelques kilomètres au fleuve Touques pour se diluer dans les faibles remous de l'estranger.
La preuve par les écoumènes et les épis décimés au fil des fluides et des bases de Plouffe.
De maintenant en désormais, sur l'estrande des ores et déjà de notre vieil aujourd'hui dont le sable vendangea les traces de pas des fils de Gangâ, cascadent les vortex perdus, portulans de nos vertus.
Fin passage entre les aiguisages d'Auge et d'Ouche, silex et fer de la faux qui affilent la peau des estuaires.
Par l'orthogénie des renaissances à nul autre appareil, flottent comme des tétons de liège les identiques boutures de nous-mêmes au soleil du côhors d'Horus.
À l'intuition du danger des océanes sensations de fausse inéquanimité qui s'installent, diffuses et lentes, de solvatation des esprits solides, des écueils cautérisés par le tapotement cotonneux des phosphores de l'insturmable, douleur de la brûlante écume des inertes surplus de l'indrangile, ne répond plus que la nageoire d'un gisement bordier incapable de résister aux glissements de notre enveloppe qu'une exploitation dirigée par un fourmilier gênant manie tout bas de la langue et verse au creuset de l'ove béante.
Amphobie des réels de l'autre biographie.
Qui bisse sa vie sur la Terre et dans l'eau, la résonance au-delà l'amphore comme une Somme
Soudaine un Blick d'Abom
What's stolen from the River
The Touques will reeve around its deck like an inkblot
Sprinkles a lot
Did we do our Ever ?
L'ancienne laitance des flétans momifiés, dont les pêcheurs au chômage tirèrent un coltan pour donner des filaments à leurs ampoules liquéfiées dans les cals de janvier de leurs mains d'hiver, se retourne pulvérulente vers sa famille de cendres des singes vidés de leurs minéraux, et dévore ses atomes blancs que des étudiants chinois élevèrent dans les champs pétroléo-universitaires du val au lac oriental d'Uppsala. 
Sans dilation du baptême qui nous attend, laborieux héraclitéens sur le chemin qui mène vers les milieux abiotiques, tout ce qui ne va pas de soi ira nous jeter au pied du Palais Promontoire, à l'entrée du fond de la mine des apories que rencontrèrent les légendes, péage mental de l'ancien pays natal.
Lac italien, lac turc, Ak blanc, gaz russe, départs déçus des joies abkhazes, bottom kin of the battled shapes, mer rare ukrainienne, d'un Chas-Dardanelles l'Autre, au banquet de la Чорне море à crédit.
Engourdissement de la loi digitale de notre sumus, le Nummer se liquide en Nummus et s'engouffre hors des failles de nos ego dont les interstices se referment.
Toute cette invisible dispersion, évaporation serait le mot, dans les nuages et l'étale de la mer définitive et sans vagues, d'inframince intranquille -- propres aux rivières préférées des écrivains épuisés par le Roamer du monde (To and fro, up and down on it, as you may already know) assis à la terrasse des cafés, comme d'anciens pools en pâte de ligne de côte abandonnée des mouillages et des morsures de bar --, tout cet adieu aux larmes de feu, filaient, à la surface de l'eau du fleuve, un gros goose pimples de chair de moule, une caresse de lait nourrissant maintenu poudreux, sans les émulsifiants de jadis, dans un tube en plastique bleu marine de barque allemande.
Des tonnes de neige transparente sur le dos. (Tapé le 20 septembre 2016 et posté sur Flickr.)


Femelle léopard de mer qui n'est pas la gratuite
 dévoreuse que l'on croit