lundi 18 janvier 2016

1. Lost Snow Party (Regained)

Trésor de l'envers des billons de l'enfer noiret,



To Emma
Hiems tempus.
Nonnulla animalia.
D'Emmen émane un parfum qui fait image.
Éginhard perçoit dans la brume
l'estoc du blizzard frapper la porte de l'amour
et raser les strumes
de son coeur avec la force
d'un coup de langue d'une Hyménée descendue des orages.
Cette nuit la neige de première pousse
laissera fumer entre ses pattes,
comme une mousse, les coussinets
des léopards de l'Himalaya,
-- félins fuyant les blanchis des montagnes
que les lynx des poudrins de glace, au gel de château des Carpathes,
depuis longtemps hallucinaient
de leurs iris et brûlaient de leurs cristallins --,
pour divertir à beau bruit les amorces
de la flatterie et calciner les blandices
dans les discours des cognizants, d'Angleterre
et des conoissants, venus du vent d'Auster,
télépathes.
Les palatins, 
gens de cour, Inuits esquimaux sages,
fermeront les yeux sur les indices.
Sera-ce toujours devoir des neiges
que de fusionner leur âme à la terrible symétrie
de la création des onces et des irbis ?
Hubris de La Mettrie,
le monde profane a ses furtifs qu'il garde au chaud contre son torse,
la Sainte Russie pourrait un jour instaurer un culte aux vibrisses
de la snieg
jusque dans l'étable
où la dentelle de ses os fondus se repose du poids des grains de sable
frémissant de sommeil sous la fraîche écume des rayons
de lunes touaregs.
Le Petit Nard, comme dit Alcuin,
sait que le désir qui l'habite ne tire pas dans les coins
et ne fera pas son retour lège.
Soupe, poudreuse, carton,
il en connait tous les noms,
garde pied léger sur les dendrites afin que n'en décohère pas le feutrage,
Angilbert et son fils Nithard sont en voyage,
ou peut-être en exil dans le Ponthieu, près la belle Centula,
Aucune réticence pourtant, presque baume du saint chrême,
lorsque quelqu'un fait jeu de son nomen
de baptême,
Emmen, l'Imma des sons sacrés de son hymen,
mère de tous les chants et phonèmes
qu'ils vocalisent à deux dans les quintefeuilles de l'étreinte,
verse l'essence de son âme, quelques gouttes de hyacinthe,
sur la peau de ses mains, recueillies en coffins
pour en retracer les chemins
de lavis avalés vivants dans la sublimation des aquatintes.
Subir, subissement,
subir la loi du plaisir, subissement de la volonté de la fille de reine,
qui prescrit qu'ils n'iront pas gésir dans un lit
platement cette nuit.
La ronde est passée, le Kaiser Karol doit être couché.
Qui jette un regard sur le parterre blancolorado de l'enceinte ?
Le Tout-Aix doit dormir, canyons des songes bus, dans les tilleuls d'arbousiers,
les hydrolés de busseroles, captif du sens du toucher
des rêves portés sur les ailes des émouchets.
L'Homme à sa fenêtre domine les étages,
laisse l'aveugle en lui
guider la somme des pas qui se perdent dans la salle
de son esprit.
Possibilité de faire moulage
de toutes les empreintes
foulant les terres de son royaume et les dalles
de ses abbayes où se contractent les traces de mariages...
Les gens de La Chapelle ne prononcent pas
le petit 'g' du secrétaire et conseiller,
ils le palatalisent et appellent Einhard
l'érudit que l'archichapelain féru de caractères
scripturaires aime comme un frère.
Frôler mentalement, du vol
des lettres quiescentes qui l'amortissent,
le nom d'Éginhard, permet de veiller aux rôles et contrôles
du maître sorboniqueur,
qu'il n'aille glisser dans les boyaux des ruelles hors péribole,
tabernacle de Béséléel, où l'attendent dans des lupanars
les filles de la menetrix qui dévêtent, de la langue, la robe du style des chroniqueurs.
Éginhard pense à sa Vita et ses Gesta,
Au corps, ils le travaillent, lui rappellent le temps passé au scriptorium
de Fulda.
Voici que de la Saxe païenne retombe la vetera regina nix.
Aléoute Qaniix,
lumi de Tallinn,
maasa on lunta.
Dans la froidure il sent gonfler puis durcir ses bourses sous la bure de la toge,
"Me voilà devenu membre de la gente panthérine",
se dit-il en longeant la bâtisse,
repaire iambique des ombres de la loge des femmes.
Sa longue queue l'équilibre et lui sert de caldarium.
L'hortus traversé est chemin d'hormones
qui caresse le coeur et l'ensanglante de la navette d'une trame,
"Il me faut évangéliser la neige, I'm too far gone,
même si je dois me faire recracher
comme un globule blanc du rumen,
foetus d'un jet de luciférine,
estomac tambour silencieux de la nuit, 
vomi par sa bile qui le dissipe."
Moments du jouir vainquent l'effroi,
Will Kiyo follow Satoko to the orchard ?
bruma de Mishima aux naseaux des palefrois
dans le cinquogatari de Pascal Quignard.
Divin trait de semen
vaut-il de se manger trois tartes aux gnons,
talochées par l'effet du grand principe ?
Éginhard sait qu'il ne sera jamais un mignon,
et Dieu sait le sourire d'Emmen.
Jambe deçà, jambe delà,
lorsqu'elle le reçut à califourchon
sur son dos et ses épaules,
l'attela Saint-Patrick-Atlas assis sur ses deux pôles, le secrétaire sut qu'elle dévorait pour lui
tous les serpents qui déplacent les lignes ou les effacent à la paille de glui.
Chevalière à rebours de la mer
étale
aux blancs labours,
elle prenait à revers les mâles
alliances que pourrait signer son père.
Le croissant de lune est velu comme la pierre
sortant nue de la carrière.
Le soleil va bientôt lâcher sa fourrure d'hermine
et dispose déjà des éclats qui miaulent
aux fenêtres.
Pour l'être aimé, son Emmen,
Éginhard jetterait par terre
toutes ses lettres comme un Amen,
la semaison d'une baillée des roses,
weiße comme la neige du souffle du reste de sa vie.
Qu'elle marche pieds nus sur ces ouches ondines,
à califourchon des vertèbres de son âme, verticale diagnose,
eau-forte joō d'un suprêmement doux lavis.

blanques chartes et volumes de l'hiver.
Dans les nuits Emmeniphores