jeudi 23 juillet 2015

Brennilis, un jour de Bretagne noire

408_ Simple man
You went away but now you're back.

Mehr Argoat, mehr mariambula Mutter Armor
À l'emport du Ponant
Surprendre par la porte les devants
de l'enfer encore engourdis de stûpôr
Et la sueur verdelette que vous accolâtes au front des garde-sommeils du Levant
S'ourdir dans les tressaillés du tableau de la mort
Comme une goutte de souffle de vent sur les plages du présent
Retourné vivant dos à l'étal des peausseries du jour et de la nuit que travaille la massore
Transmuer les poussières du squelette de la mer en moins sèche substance d'estran
Se rendre en saunier, par des trains invisibles ou blancs, sur la rive qui dort
L'homme en charge de la pesée du sel caravanier remet entre ses mains le gouvernail des quatre cavités du sang
Sable, écume, grains défaillis, mâts et futs repassent l'âtman à l'encornail, éveil jailli la force décupla tout ce que nous revécûmes en rêve au nu torse lorsque vous franchîtes, de la reconnaissance, l'enmarchement d'or.
(Une suite est possible, or maybe I've been cursed.)



Dream of mammen